kunduzD’après une source fiable auprès de la CIHEF, basée à Berne, la Commission internationale humanitaire d’établissement des faits qui a été créer pour enquêter sur tous les affaires ou il y aurait violation du droit humanitaire, a proposé dans une lettre adressée aux autorités américaines et afghanes son désir d’enquêter sur le bombardement de l’hôpital de MSF à Kunduz (Afghanistan) par l’armée américaine.

A en croire Médecins sans frontières, ces lettres « sont une première étape, indispensable pour pouvoir mener une enquête indépendante sur l’attaque » qui avait fait 24 morts, d’après un dernier bilan, le 3 octobre passé. Le Dr Joanne Liu, présidente de MSF a déclaré « Nous avons reçu des excuses et des condoléances mais ce n’est pas suffisant.

Nous n’avons toujours aucune explication quant aux raisons pour lesquelles un hôpital bien connu et accueillant toujours de nombreux patients et au sein duquel, plusieurs membres du corps médical a été bombardé, de manière répétée, et pendant plus d’une heure ». Barack Obama, le président américain avait présenté à l’attention des familles des victimes, des excuses à MSF.

Mais cela n’a pas suffi à apaiser la colère de l’ONG qui ne cesse de demander qu’en plus de celle menée par le Pentagone qu’une autre enquête (indépendante) puisse être menée.