griLe domaine de la banque est encore touché dans les marchés financiers. Bien que ses bénéficies trimestriels soient en augmentation, le crédit agricole a remarqué son action a perdu plus de 10%.

Le Crédit agricole n’a pas à s’inquiéter pour ses performances du second trimestre. Les bénéfices de la banque dire verte sont en augmentation par rapport à la même période de l’année passée. Mais son discours sur l’évolution de la gouvernance a détruit l’ambiance.

Ce qui a entrainé la chute de l’action à la mi-journée à 11% à la Bourse de Paris, marquant ainsi la baisse la plus importante de l’indice CAC 40.
Lors de la publication de ses comptes semestriels, globalement conformes aux espérances des analyses, Crédit agricole S.A a présenté mardi un nouvel organigramme qui sera lancé le 1er septembre. Ce qui a ennuyé les investisseurs.

En fait, le groupe va revoir son organisation autour de sept grands axes qui réuniront ses quatre principaux métiers. Du côté du Crédit Agricole, un nouveau département appelé Grandes clientèles sera mis en place et qui réunira la banque de financement et d’investissement, la banque privée et les services aux institutionnels et aux entreprises.

L’auttre département rassemblera l’assurance, l’épargne et l’immobilier, une troisième division regroupera les services financiers spécialisés et une quatrième pour les filiales de la banque de proximité à l’international et LCL. Elles seront renforcées par des divisions appelées fonctions centrales afin de gérer les chantiers latéraux.