sangeFondateur de WikiLeaks, Julian Assange a demandé vendredi au Président français, François Hollande a faire voter une « loi qui garanti la protection des lanceurs d’alertes ».

On peut dire que ces derniers temps Julian Assange envoi des messages au chef de l’Etat français. A peine en juillet, le hacker refugié au sein de l’ambassade de l’équateur à Londres, avait publié une lettre ouverte dans le Monde dans laquelle, il avait demandé l’asile politique à François hollande. Une demande qui n’avait pas été accordée.

Vivant à Londres en tant que réfugié, Julian Assange a encore fait une demande au président français. Appelé à s’expliquer par vidéo depuis l’ambassade de l’Equateur à Londres, au cours des journées d’été des écologiqtes près de Lille, le citoyen australien a dont appelé de façon indirecte François Hollande « Je voudrais appeler François Hollande. Si la France veut vraiment protéger les droits de ses journalistes et de sa population, il faut donc autorisé la communication et le partage des informations et donc il est indispensable de voter une loi. »

Il a poursuivi en déclarant que « cette loi serait une garantie pour protéger les lanceurs d’alerte au cas où ils faisaient la révélation des informations ». Il faut nécessairement une protection. Mais là je parle de l’Europe et de la France. Les États-Unis sont une autre chose, ensuite il faut faire en sorte que les droits de l’Homme ne soient violés », a-t-il conclut tout en étant applaudit.